Un autre matin mouvementé!

Posté le 23/05/2017

Dans plusieurs maisons, les matins sont très souvent mouvementés.  Les parents partent pour le boulot déjà épuisés, frustrés et souvent en retard, car les étapes qui nous mènent jusqu’au départ sont parfois interminables et remplis de conflits.  Entre l’habillage, le déjeuner, le brossage de dents, les lunchs, la recherche du petit gant bleu, le devoir qu’on a oublié de signer,  on peut facilement et rapidement se sentir dépassé.  

Est-ce qu’il est possible d’avoir des matins calmes, ou la bonne humeur et l’harmonie peuvent cohabiter? Je vous réponds que oui et je vous présente mes 5 trucs qui peuvent vous aider à y arriver.

1-La routine!
Eh oui encore la routine. Il est primordial de segmenter les différentes étapes à accomplir le matin : faire le lit, s’habiller, déjeuner, se brosser les dents et se peigner, etc.
Une fois les tâches accomplies par toute la maisonnée, il est permis d’avoir accès à un jeu, à la télé, à la tablette s’il reste du temps. Il est important de mettre le moment de jeu de l’enfant à la fin de la routine, cela le motivera à être plus rapide et évitera à tout le monde de perdre la notion du temps et de s’impatienter devant les tâches non accomplies.

Vous pouvez aussi vous créer une routine en image, en prenant une photo de votre enfant en pleine action, quand il mange, se brosse les dents, s’habille, etc. Par la suite, on imprime, on découpe, on colle les images dans le bon ordre. Et hop, notre routine est faite et notre enfant peut facilement reconnaître ce qu’il a à faire.

Il peut être vraiment intéressant de faire participer l’enfant à la conception de sa routine. S’il est assez grand pour découper, ou coller, il aura déjà assimilé sa routine. Si votre enfant est plus jeune, il y a plusieurs manières de faire des routines en images.

Vous pouvez allez sur des sites de recherches comme les Google de ce monde ou encore avec des outils tels que des pictogrammes aimantés de www.ideopicto.com ou ceux de (www.lespictogrammes.com) par exemple.

On peut aussi s’aider à l’aide d’un time timer (disponible chez www.fdmt.ca) ou d’une horloge pour que les enfants puissent avoir un repère dans le temps. Puisque cette notion n’est pas encore acquise à l’enfance (même des adultes ont des difficultés avec le temps) on doit pouvoir les aider à s’y repérer. En indiquant avec une gommette l’heure à laquelle on part, les enfants sont capables de voir combien de temps il leur reste pour se préparer.

 

2-Préparer le plus possible la veille.
Pour vous faciliter la vie et vous éviter de courir le lendemain matin préparer la veille les vêtements des enfants, les lunchs, les sacs d’écoles complétés et vérifiés sur le bord de la porte, assurez-vous de lire les messages dans l’agenda de notre enfant pour signer les papiers à signer ou préparer une collation spéciale si nécessaire.

Il peut aussi y avoir des boites bonne journée. Elles peuvent prendre plusieurs formes. Ce peut être de petit banc en cuir, des boites, des caisses de lait, etc.… Le but de ces boites est de contenir tout au même endroit, des tuques, des caches cou, des petits gants magiques en plusieurs exemplaires. On peut y déposer également le sac d’école prêt et la boite à lunch cela évite de perdre du temps à se chercher et des frustrations inutiles. On part l’esprit tranquille, car la routine matinale s’est bien déroulée et il ne manque rien à notre enfant.

3-Se lever un peu plus tôt.
Pourquoi? Pour avoir le temps de prendre votre douche ou votre premier café en silence. Si comme moi, vous avez besoin de prendre votre premier café avant d’être fonctionnelle, vous auriez tout intérêt à vous lever 15 min plus tôt pour pouvoir goûter à ce petit plaisir! Le but est de vous accorder un peu de temps pour vous avant que la marmaille se réveille, avant que le brouhaha du matin ne commence.

4-Limitez les choix de déjeuner les matins de semaine.
Soyez efficace dans les déjeuners de semaine. Gardez les œufs bénédictins pour la fin de semaine. Quoique j’aie déjà préparé des gaufres la fin de semaine que j’ai fait congeler et réchauffé dans le grille-pain le matin. L’erreur que l’on fait trop souvent le matin est de donner trop de choix à notre enfant : « Tu veux du jus d’orange, de raisin ou du lait?» « Tu veux quoi sur tes rôties : Du beurre d’arachides, des confitures, une tranche de fromage? » Ou pire encore, on ouvre l’armoire et on leur montre les boites de céréales, où on ne voit que le coté avec les valeurs nutritives, ce qui n’aide vraiment pas l’enfant à faire un choix! Réduisez les choix réduira le temps de réflexion des enfants et les multiples changements d’idées et les sources potentielles de conflits.

5-Les renforcements.
Mon dernier truc consiste à ne pas oublier de focusser sur les réussites. Il est important de bien voir les efforts des enfants. On se doit de les féliciter, de leur permettre d’avoir un peu de plaisir.

C’est pourquoi je mets le jeu ou la télé à la fin de la routine. Aussi, il peut être important de faire un retour le soir sur combien on a apprécié notre matin, de parler de ce qui s’est bien passé et de se préparer pour que le lendemain soit aussi une réussite. S’il y a des moments qui ont moins bien été essayez de trouver une solution ensemble. Célébrons les petites victoires.
Des matins où vous arriverez au boulot avec le sourire aux lèvres et où vous n’aurez pas à vous maquiller dans la voiture, c’est possible. Il suffit de se préparer, de se laisser une petite place pour soi-même et souligner les efforts qui sont fait pour que cela perdure et le tour est joué!